Comment perdre du ventre après 50 ans ?

Dernière mise à jour: 01.12.21

 

Avec l’âge, les répercussions des dérèglements hormonaux se font de plus en plus ressentir, notamment sur la forme physique. L’amoncellement du gras sur la partie abdominale en est un des symptômes les plus probants. Toutefois, plusieurs solutions s’offrent à vous pour retrouver votre corps d’il y a 20 ans.

 

Équilibrez votre alimentation

Le bon sens le plus élémentaire veut qu’adopter un mode de vie équilibré s’avère être une des meilleures solutions pour maigrir du ventre. Dans cette optique, revoir votre pyramide alimentaire devient alors une priorité. Ceci concerne tous les aspects de votre nutrition, allant de votre liste de courses jusqu’à votre façon de cuisiner. Autrement dit, oubliez vos habitudes de malbouffe ainsi que les goûters bourratifs. Optez plutôt pour une consommation plus saine.

Tout d’abord, votre inventaire d’achat doit cocher toutes les cases des nutriments indispensables à l’organisme. En l’occurrence, privilégiez les produits laitiers : ceux-ci contiennent le calcium nécessaire à votre squelette, les vitamines et du magnésium. Préférez également les aliments frais tels que les légumes et fruits variés pour un apport végétal favorisant une meilleure digestion. 

Quant aux glucides, vous pourrez en bénéficier en consommant du riz, du pain complet, des pommes de terre ou encore des flocons d’avoine. Concernant les protéines, principaux acteurs du renouvellement musculaire, vous en puiserez dans les œufs, la viande hachée ou le blanc de poulet.

Ensuite, il suffit de bien cuisiner le tout de manière à bien équilibrer votre assiette. Plusieurs théories se présentent à vous. Cependant, en règle générale si vous voulez adopter le programme diététique optimal, vous ne consommerez de la viande rouge que deux fois toutes les semaines. En ce qui concerne les œufs, veillez à n’en ingérer qu’une fois tous les deux jours. 

Sinon pour les légumes, qu’ils soient cuits ou crus, préparez-en à toutes les sauces pour agrémenter votre plat d’une touche colorée. Pensez surtout à varier les assaisonnements sans pour autant oublier de limiter l’apport en lipide. Bien sûr, le menu complet se compose pour la journée. Ainsi, dans l’éventualité où vous avez bien mangé au déjeuner, une assiette un peu plus légère sera de mise pour le repas du soir. Par conséquent, les féculents et desserts sucrés sont à éviter impérativement au dîner.

Comme Léonard de Vinci le disait : tout est dans le détail. Pour ainsi dire, chaque bouchée doit être calculée pour apporter le strict nécessaire et par la même occasion vous aider à reconstruire votre corps. Plusieurs points sont à retenir :

 – Prenez le temps de manger : il peut arriver à n’importe qui de finir son plat vite pour éviter un retard par exemple. Toutefois, pour favoriser une meilleure digestion, il vous faudra vous habituer à bien mastiquer votre nourriture.

 – Buvez de l’eau quotidiennement : plus précisément au minimum 1,5 L par jour pour empêcher des problèmes de constipation.

 – Vérifiez l’indice glycémique de vos nutriments : optez pour ceux possédant une valeur inférieure à 60.

 – Autorisez-vous la consommation exceptionnelle de charcuteries, fritures et pâtisserie seulement une fois par semaine.

Grâce à ces astuces et à raison de votre motivation, vous pourrez atteindre sans peine votre but ultime de perdre du ventre. Solution facile à mettre en place, le changement de vos habitudes alimentaires engendrera sûrement des modifications positives dans votre vie, autant physiquement que psychologiquement.

 

Reprenez les exercices physiques

Bien sûr, la reprise des activités sportives ne paraît pas facile à entreprendre d’emblée. Cependant, il n’existe pas de remède miracle pour réduire la taille d’un ventre gonflé. De toute façon, pour atteindre votre objectif final, la visée devra se faire sur le long terme. Par conséquent, il vous faudra déjouer les pièges de la précipitation. En effet, les efforts fournis de manière progressive donneront leur fruit au moment opportun. 

Commencer par installer une routine de remise en forme graduelle vous permettra d’habituer petit à petit votre corps à puiser la force physique nécessaire. Dans un premier temps, la marche à pied vous fera dépenser de façon optimale de l’énergie de sorte à brûler une certaine quantité de graisse. Comme exercice pour perdre du ventre, de courtes séances de footing d’une durée de 15 à 20 minutes au quotidien suffiront au début.

Puis pour rentrer dans le vif du sujet, une myriade de manières de s’entraîner efficacement s’offre à vous. Les pompes sont indubitablement l’une des plus célèbres d’entre elles. Pouvant s’effectuer selon différentes règles, la plus simple consiste à poser les deux mains au sol alors que vous tendez vos jambes ainsi que vos bras. En ployant ces derniers, votre corps descend jusqu’à frôler la surface sur laquelle vous êtes positionné. Remontez ensuite en poussant vos mains contre le sol et recommencez indéfiniment. Au fil du temps, vous pourrez corser l’exercice en augmentant progressivement le nombre de pompes à réaliser.

Le gainage se montre comme étant une autre méthode d’entraînement musculaire faisable à la maison. Nécessitant spécialement de l’endurance, cette pratique n’a plus à prouver son efficacité à brûler les matières grasses, notamment celles du ventre. Son principe est simple, comme son deuxième nom l’indique, il suffit de faire la planche. C’est-à-dire de se mettre face au sol sur les pointes des pieds et des avant-bras puis de tenir cette position pendant une durée déterminée. 

Stimulant particulièrement les abdominaux et les fessiers, cet intense déploiement d’effort permettra à votre corps de dépenser une quantité phénoménale d’énergie juste en restant en place.

Dans la longue liste des exercices ayant pour but de forger votre silhouette, le cardio vous garantit des battements de cœur à n’en plus finir. Méthode consistant en une succession de plusieurs activités favorisant l’endurance cardio-vasculaire, il peut combiner à la fois le vélo, la marche, la natation ou tout autre sport associé. Ce genre d’entraînement physique présente notamment l’avantage de la prévention de plusieurs maux du corps, citons l’hypertension ou le diabète. De plus, concernant le cholestérol, en faisant ce type d’exercice, vous en diminuerez considérablement le taux dans votre sang.

Pour faire court, votre motivation à perdre du ventre sera mise à rude épreuve, que ce soit sur le plan nutritionnel ou sportif. Cependant, le corps humain possède des propriétés d’adaptation insoupçonnées. C’est pourquoi si vous donnez le temps à votre propre organisme de s’habituer à votre nouvelle routine de vie, les résultats observables ne se feront pas attendre. Il est maintenant temps d’en savoir un petit peu plus sur les principales raisons de cette augmentation du tour de ventre chez l’homme après 50 ans.

Pourquoi cette prise de poids ?

 

Déclin hormonal

La période de la cinquantaine se présente comme une étape cruciale de la vie des êtres humains, plus particulièrement ceux de sexe masculin. En effet, parallèlement à la ménopause chez la femme, caractérisée par la cessation de la production des ovules, l’homme subit également un processus nommé l’andropause. 

Ce phénomène naturel se définit principalement par la diminution de la sécrétion de l’hormone dite mâle. En d’autres termes, le taux de testostérone chez les individus chute progressivement. À savoir que ce déclin hormonal ne débute pas à 50 ans ; au contraire, c’est vers la trentaine qu’il s’installe peu à peu pour n’être effectif qu’entre 45 et 65 ans.

 

Déséquilibre de l’organisme

Grâce au principe d’homéostasie, c’est-à-dire la recherche perpétuelle d’une stabilisation physiologique, notre organisme réussit à combler le processus de dégradation de notre corps. Autrement dit, il génère un phénomène contraire dit de reconstruction par le biais duquel de nouvelles cellules se forment pour ensuite contrebalancer le tout. 

Cependant, avec l’avancement de l’âge, le maintien de cet équilibre précaire se fragilise. C’est d’ailleurs cet affaiblissement du renouvellement cellulaire que l’on nomme le vieillissement. Caractérisée par divers bouleversements au niveau corporel, mais également psychologique, cette période commence déjà vers l’âge de 40 ans sans pour autant montrer des signes visibles extérieurs.

Ralentissement métabolique

Pour en revenir à notre sujet principal, la prise de poids, en l’occurrence sur la zone ventrale, fait partie des signes habituels de l’andropause. Il faut y ajouter la chute de la production de testostérone dans le sang, celle-ci génère des conséquences particulières. L’un des effets de cette hormone réside dans l’augmentation de la libération des acides gras libres et par conséquent, la diminution de l’entassement des matières grasses. 

Vous l’aurez compris, la réduction de la circulation de la testostérone favorise la prise de poids, car l’organisme n’est plus capable de brûler autant de graisse qu’autrefois. Pour faire simple, les 50 ans atteints, votre métabolisme se met à ralentir et cela laisse libre cours à votre embonpoint.

 

Stress et malbouffe

Les résultats de recherches menées par le Garvan Institute of Medical Research suggèrent que le stress combiné à une alimentation non équilibrée augmenterait plus significativement le risque de prise de poids.

En effet, sous l’effet de l’épuisement ou de la nervosité, l’envie de se consoler dans la malbouffe peut se manifester. D’ailleurs, à quantité égale de nourriture riche en calories consommées, les sujets soumis à des stimuli stressants gagnent bien évidemment plus rapidement en corpulence que ceux qui ne le sont pas.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments